accueil etre spectateur le stage le musee la region contact
Andy Goldsworthy © Oscar Molina
Digne-Les-Bains © Oscar Molina
Vallée du Bès © Oscar Molina
Verdon © Oscar Molina
herman de vries © Oscar Molina

“…dans la largeur que l'écoute dilate
le tremblement de la réalité
résonne
son fond murmurant vibre:
entonne, donne des dires…”
(H. Mújica)

 

Être spectateur
À la recherche d'une aventure personnelle

MARCHER, atteindre un lieu…
C'est l'une des activités principales du stage. Marcher vers les lieux où se trouvent les oeuvres est une métaphore et pratique du processus subjectif du chemin vers la "quête" d'une expérience créative, artistique, d'une aventure personnelle comme spectateurs. Ce n'est pas une excursion ni d'une proposition d'évasion. Il s'agit de marcher dans la nature avec l'attitude d'attention et de concentration qui invite à un processus méditatif et créatif.

REGARDER, écouter une oeuvre d'art …
À chacune de nos destinations se trouvent une ou plusieurs oeuvres d'art. Nous savons que nous sommes arrivés quand apparaît un point de feuille d'or, une lance et un texte, une inscription dans la roche, ou simplement quand le vent entre les chênes où le vol d'un oiseau trace un vecteur dans le ciel et nous dirige vers le lieu adéquat. C'est un bon moment pour le silence.

RACONTER, partager du temps …
Nous nous réunissons et relatons nos idées, expériences, images ou musiques, les réflexions qui entourent les diverses expériences de silence et de résonance quand nous sommes spectateurs. Nous créons des mondes et les exprimons. Chaque participant interviendra pendant un temps pour raconter ses idées, ses questions ou certitudes, ses objectifs et intentions, ses illusions et ses plans créatifs.

COHABITER, partager des espaces…
Le stage crée d'un espace agrémenté par la vie en commun. Nous nous éloignons du bruit et nous logeons dans un gîte au milieu des montagnes noires, près des vallées et rivières, sous des millions d'étoiles. Nous y vivons le temps de la rencontre; c'est notre point de départ pour les parcours, et la table de travail pour nos réunions du soir et pour les plaisirs culinaires.

Accéder à l'espace de l'art est une expérience active, qui n'est ni commode ni facile. Elle invite à l'attention, à l'effort et à la créativité, exige intention et une certaine information et préparation. La compréhension d'une oeuvre, ou la résonance avec celle-ci, en dépendent. Être spectateur n'est pas si différent d'être auteur; peut être qu'en ce qui concerne l'attitude cela suppose le premier pas d'un long chemin qui comprend la première - et non la seule- des frictions de l'expérience incertaine et passionnante de la création: savoir écouter.

Dans une vallée ou à côté d'un torrent, les trois Sentinelles de pierre pèsent et s'élèvent sur le territoire. Les Rivières de Terre verticales coulent dans le musée ou dans un ermitage qui frôle les nuages. Quand quelqu'un prend le chemin, il active le refuge d'art, son propre refuge d'art, et l'atteint pour créer et habiter un espace, l'espace vide où quelque chose peut être créé...
(Oscar Molina)
 
fotografias © oscar molina